Depuis 2010, nous menons au sein de notre entreprise une recherche visant à découvrir les possibilités de recyclage de gravats de béton cellulaire. En 2011 Chap-Yt sprl a obtenu un permis pour traiter 50.000 tonnes de béton cellulaire par an et on a commencé la réception de gravats de béton cellulaire provenant de chantiers de démolition et d’installations de tri.

Chap-Yt n’accepte que du béton cellulaire intact défait de plastique, de bois, de roofing, de matériaux contenant de l’amiante et d’autres déchets résiduels. A l’exception du plâtre qui adhère aux blocs de béton cellulaire il ne peut y avoir de plâtre dans les gravats. Les blocs de plâtre comme les Promonta et les plaques de plâtre comme les Gyproc sont absolument à éviter. Les charges mêlées sont dès lors toujours refusées. Le plâtre et le béton cellulaire ont une composition tout à fait différente et ils font preuve entre autres de réactions complètement opposées par rapport à l’eau et au ciment.

 

Les 2 problèmes principaux du béton cellulaire sont la porosité et une augmentation du lessivage des sulfates. On a trouvé une solution en interne pour les deux problèmes, ce qui a donné lieu à différentes applications.

Sable Chapyt 0/4 mm : Le sable recyclé est partiellement utilisé comme substitut de sable pour l’authentique sable du Rhin 0/3 Special, en tant que substitut de sable de l’Escaut et sable du Rhin dans des applications de sable stabilisé.

Iso Chapyt 4/12 : Les granulats obtenus après le tamisage du sable sont utilisés en tant que substituts des grains d’argile expansés dans des applications sèches comme par exemple des remblayages dans des rénovations et des couches de nivellement isolantes sous des plaques de béton et sous des toitures.